Paris, c’est magique

Paris, c’est magique

Le plaisir de combattre à Bercy, et la perspective de revenir dans la course à la sélection pour les championnats d’Europe en cas de bonne performance. Un tournoi avec beaucoup d’enjeu.

2016-GS-Paris-judo-walide-khyar-1

3ème du GRAND CHELEM DE PARIS

Nombre de combats : 6
Nombre de victoires : 5
Nombre de défaites : 1

Tour par tour :

1e tour : Victoire sur l’Espagnol Garrigos, 2 shidos à 1
2e tour : Victoire sur le Brésilien Kitadai, 3 shidos à 2
3e tour : Victoire sur l’Urugayen Preciado, Ippon (uchi-mata)
Quart-finale : Défaite contre le Japonais Shishime, wazari-awazate-ippon (seoi-nage, harai-goshi)
2016-shishime-judo-1

Finale de repêchage : Victoire sur l’Allemand Englemaier
2016-englemaier-judo-1

Finale pour la 3e place : Victoire sur l’Ouzbèkh Luftillaev, 2 shidos à 1
2016-lutfillaev-judo-1

Le tableau :

Lu sur le site de « L’Esprit du judo » :

 « L’honneur d’égayer la journée pour les Français est venu aussi de deux nouveaux visages (pour le grand public). Kilian Le Blouch (-66 kg), minimaliste avec son intransigeance sur les mains, mais présent mentalement et intelligent dans les combats, fut sans doute l’un des adversaires le plus difficile du vainqueur Japonais Ebinuma qui s’en tira d’un décalage aux pénalités. Une médaille de bronze, comme une revanche sur le peu de crédit qu’il possède aux yeux des responsables fédéraux, malgré la place qu’il a progressivement prise en senior à force de travail. Après quelques victoires significatives en open, il passe un cap aujourd’hui avec cette médaille de prestige devant sa famille et ses amis. Walide Khyar, son élève à FLAM91, fut le plus ébouriffant d’une journée un peu terne, battu seulement (mais dans les grandes largeurs), par le Japonais Toru Shishime. Il sort  entre autre l’espoir espagnol Garrigos, le médaillé olympique brésilien Kitadai, 14e mondial, l’Allemand Englmaier, 19e mondial (sur un remarquable uchi-mata), et le n°7 mondial, l’Ouzbek Lutfillaev, qui venait de le battre à Cuba. En octobre, il sortait du championnat du monde junior avec une médaille, en décembre il était troisième au Grand Prix de Chine, le voici troisième au Grand Chelem de Paris en février. Dans le rôle du joker qui tente le hold-up sur la fragile catégorie des -60 kg, il est tout simplement parfait pour l’instant. »